AccueilAccueil  SaisonSaison  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  Calendrier  Classement  Stats Individuelles  Stats Collectives  Blessures  Transactions  

Partagez | 
 

 Utah Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 13 Juil - 11:09

C’est à quelques heures du coup d’envoi du premier match des playoffs que Joe, notre journaliste sport, a pu rencontrer le GM du Jazz. ET c’est un GM heureux mais soucieux qui s’est livré à notre insider.
"Bien-sur que nous sommes content de notre saison. Et bein évidemnt que nous sommes fiers d’être en playoffs. Peu de personnes nous voyaient y parvenir, donc c’est une fierté.
En début de saison, nous ne savions pas quoi faire, tanker ou jouer crânement notre chance. Puis les victoires se sont enchainées, après une première vague catastrophique. Et l’engouement du public a été tel, que lorsque Rashard s’est blessé, il était impensable de laisser filer cette saison."


Justement sur le deal-Lewis + 2 first pick + Terry VS Marshall et Ginobili, voila ce qu’il en dit :
« Mais beinsur que Lewis sera un grand joueur de cette ligue. Mais pas dès cette saison, ni la suivante. Non, dans 3-4 ans il sera un top player, mais actuellement il est encore trop tendre.
Ginobili, lui, est déjà All Abn second Team, All defensif first team. Et il possède en lui une telle envie de gagner que cela a contaminé tous le sjoueur joueurs et mes le staff entier.
Alors oui pour le faire venir, nous avons pris de gros, de très gros risques, mais il aime tellement la victoire, que nous voulions lui montrer qu’ici, tout est réuni pour gagner.
Mais voilà, les discutions sont-elles, qu’il semble, qu’il teste le marché cet été. 2videment, pour nous, et surtout pour moi, c’est une énorme déception. Et les risques que nous avons pris se maximisent donc. Mais nous avons encore au moins 4 matchs pour lui monter que c’est ici, avec une équipe construite autour de lui, qu’il a le plus de chances de gagner des titres. »


Sur cette série de playoffs contre les Mavericks :
« La fenetre de tire des Mav’s se réduit chaque jour ! Mais cette année avec l’arrivée de Garces, ils sont clairement des prétendants légitimes au titre. C’est un honneur que de les jouer et de jouer l’équipe du MVP. Ils ont un cinq majeur d’all star.
Garces est MVP. Smits est encore très impressionnant et en rotation des deux ils ont Yong, qu’on connait bien ici, et qui est l’un des meilleurs défenseurs sur l’homme.
Owens sur les ailes est le type de joueur tellement polyvalent qu’il peut, à lui seul, faire dérailler l’équipe adverse. Et e duo Finley – KJ est puissant et physique à la fois. Avec en plus un Bobby Jackson ultra efficace en rotation des deux.
Clairement, on en mène pas large mais on va attaquer la série, le couteau entre le dents. »


Sur son équipe actuelle :
« Jason Williams s’est métamorphosé depuis l’arrivée de Manu. Il joue a son vrai niveau. Marshall a bien muri depuis son passage ici et il réalise aujourd’hui ce que l’on espéré de lui quand on l’avait fait venir la première fois : un stoppeur défensif, ultra polyvalent et qui apport plus de 15 pts en attaque avec un bon %.
Alain Digbeu est clairement aussi une surprise. Un des meilleurs sixième homme de cette ligue avec un apport des deux coté du terrain et capable de jouer sur les 3 postes extérieurs.
Mirsad a eu beaucoup de pression et a connu une saison difficile niveau blessure, mais c’est le métier qui rentre.
Ethan Thomas, progresse à chaque match, il fait moins de faute stupide et s’avère etre tres bon en défense. De plus il sait etre à l’affut des paniers faciles.
Chris Havlicek, lui c’est quasiment la mascotte du club !
Quant à Manu Ginobili, je dirais simplement que c’est le meilleur que le Jazz n’est jamais eu.
Et je voudrais juste aussi remercier Théodoros Papaloukas et lui souhaiter bonne chance pour le reste de sa carrière. »

L’entrainement des Jazzmen se termine et le GM nous quitte pour aller rejoindre les membres de son équipe. La tension est présente pour des joueurs qui n’ont pourtant rien à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serial_teacher

avatar

Messages : 1976
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 13 Juil - 11:24

On fait les prétentieux b. et on se donne rdv au prochain tour ? A moins qu on se donne plutôt rdv au barbecue de fin de saison des Jazz ? Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 13 Juil - 11:28

Mais toi, tu as les moyens d'arriver en finales !
Moi c'est sur ça sent le barbecue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baudelaire

avatar

Messages : 2020
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 13 Juil - 13:24

Gino meilleur que C-Webb?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 13 Juil - 14:31

baudelaire a écrit:
Gino meilleur que C-Webb?

au moins du meme calibre ! mais c'est subjectif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Jeu 27 Aoû - 12:16

C'est encore une fois dans le quartier de « West Bountiful » que Joe, le journaliste sport du Salt Lake Tribune, est invité. C'est donc chez b. le GM du Jazz qu'à lieu le traditionnel barbecue de fin de saison. Et Joe en a donc profité pour tirer le bilan de la saison avec le GM mais  il en a surtout profité pour évoquer la future free agency.

« Salut Joe, content de te voir ici chez moi ! » lance le GM prostré devant un énorme barbecue et  affublé d’un horrible tablier.



L’ambiance est bon enfant et tout le staff de l’équipe est présent : du head coach aux techniciens de surface soit 50 salariés accompagnés de leur famille. Les joueurs aussi sont là, en tout cas tous ceux sous contrat (Ethan Thomas, Chris Havlicek, Mirsad Turkcan, Marshall, Andreson, Greer, Williams) et aussi les fraichement agent libre Ginobili et Digbeu.

Tous semblent passer un vrai bon moment de convivialité dans une odeur de viande frit accompagnée des dernières sorties hip-hop.

Et c’est avec In da Club de 50 Cent que commence la discussion entre le journaliste et le GM.



Alors b. êtes vous satisfait de cette saison écoulée ?

Ho que oui ! en début d’année on ne savait trop quoi faire…tanker ou jouer notre carte à fond. Nous avons rencontrés les joueurs un à un et aussi en groupe et la tendance collective était de jouer notre coup à fond. Mais bon tout n’était si facile car certains joueurs avaient un peu de mal à être au niveau espéré. Puis Lewis s’est blessé au moment le plus crucial. Il fallait donc agir pour atteindre notre objectif : les PlayOff. Car vu l’effervescence en ville plus question de renoncer à la poste saison. Et puis tu sais ce qui s’est passé : Manu et Donyell sont arrivés.


C’est donc Rashard Lewis qui n’était pas au niveau attendu ?

Oui et Non, il est très jeune encore et il sera énorme dans 2-3 ans mais nous avions besoins d’un mec déjà énorme. Et Manu est plus qu’énorme ; Mais tu veux vraiment que je revienne sur les risques pris pour ce deal ?

Non, nous en avons déjà parlé et re parlé mainte fois, je pense que c’est okay pour tout le monde.

Et je conclurai en disant qu’avec notre qualification en PO, les risques pris ont largement diminué.

Es-tu d’accord pour un bilan individuel de l’année ?

Non pas vraiment car l’équipe a beaucoup changé mais je peux te faire quelques remarques sur l’effectif. Chris Havlicek est en train de devenir une figure de la franchise. Donyell Marshall revient ici avec le niveau que l’on espéré de lui il y a 4 ans. Alain Digbeu est un formidable joueur. Mirsad Turkcan est vraiment un joueur qui ressent le basket et sa science du jeu compense son manque de physique.

Cette description est interrompue pas un énorme « Hey ya ! » crié par un intérieur au gabarit gigantesque : en effet c’est Chris Webber qui sort de sa Bentley et apostrophe l’assemblée.




Oui Chris est ici chez lui ! C’est moi qui l’ai invité, comme chaque année d’ailleurs. Jamal, Damon, Les et Eddie Jones ne devraient pas tarder non plus. Tu sais, le Jazz c’est avant tout une famille ! Les gens qui passent ici, restent attachés à la franchise, car nous acceptons tout le monde comme il est ! Comme dans une famille.
Nous allons écourter cette entrevue Joe, car j’ai des convives à ravir.

Très bien mais avant, quelles sont vos ambitions pour cette free agency ?

Comme toutes les équipes de cette ligue : signer Manu et Elton Brand ! Maintenant que tu sais tout vas t’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serial_teacher

avatar

Messages : 1976
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Dim 30 Aoû - 9:56

Si Webber signe aux Jazz à la FA, je fais un recours auprès du commish pour dessous de table à base de ribs et autres chipolatas !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Dim 30 Aoû - 18:41

J'en rêve qu'il signe au Jazz !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serial_teacher

avatar

Messages : 1976
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Dim 30 Aoû - 19:07

Vue ce qu il y a sur la table, il retournera au Jazz via un trade ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Dim 30 Aoû - 19:56

oui je ne peux malheureusement pas lui proposer le maximum ni la première année, ni sur la durée...je compte donc sur son attachement au club.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 5 Oct - 12:17

Après un mois de jeu le Jazz affiche un pénible bilan de huit victoires pour 7 défaites. Un faiblard 53 % de victoire. Faut-il y voir déjà un échec ?
Non, car l’histoire récente de l’équipe nous le montre. Le Jazz met toujours du temps à trouver son rythme de croisière et la précipitation dans les changements en début de saison sont plus souvent synonyme de trouble que de victoires, rappelez-vous le départ de Webber….
Alors qu’est ce qui explique ce départ timide ? Et bien essentiellement les blessures ! Car oui l’équipe n’a pas été épargnée, loin de là même ! A commencer par le leader de la franchise, l’argentin Manu Ginobili qui a du se faire opérer de la appendicite, donc absent pendant 5 matchs, puis il y a eu Doneyll Marshall avec semble-t-il une légère entorse, légère mais qui l’a privé de 4 matchs ! Jason Williams a eu droit aussi à sa fracture de la mâchoire pour 5 matchs loupés. Et enfin, il y a eu Joe Smith qui a déjà loupé 3 matchs et qui sera encore absent pour 7 jours…autant dire une éternité.
Donc depuis le début de la saison 4 joueurs du cinq majeur ont été confinés à l’infirmerie.
Autant dire qu’il y avait un sacré niveau dans cette infirmerie !
Alors que faire…attendre que tous aillent mieux ? Engager le docteur Fuentes ? (il parait qu’il est en rendez-vous du coté de Memphis pour voir un certain Pau Gasol….source : lemonde.fr)
Commencer à entamer des périodes de négociation à droite à gauche pour récupérer un joueur efficace et en pleine forme ? Non revenons sur terre, le staff va –t-il se risquer à chambouler un effectif ou la cohésion semble de mise ? Et où la certitude de la bonne santé ne peut être assurée !

Alors regardons plutôt les bons cotés de ce début de saison. Ginobili revient vraiment en très grande forme (les 44 pts sur un match lors de cette vague 2). La concurrence a exacerbé le rendement de Turkcan. Yong est un énorme défenseur qui adore volleyer les ballons en tribunes (des matchs à 8,9 et 8 contres depuis le début de la saison). Etan Thomas semble bien s’acclimater à son rôle de remplaçant en assurant 6 point 6 rebonds et 1,2 contre en 17 minutes de temps de jeu. Et un Jason Williams qui prend ultra soin du ballon.
Il est clair que le Jazz a tout pour jouer les playoffs, certainement pas pour aller en finale ABN mais il est clair que le Jazz sera un poil à gratter pour les équipes qui les affronteront en post saison.
D’ailleurs l’arrivée d’Andres Nocioni, compatriote de Ginobili, peut faire du bien en rotation, car l’équipe manquait de poste 2-3 de rotation lointaine (3ème rotation).
Maintenant il sera intéressant de refaire ce petit point à l’issue de la vague 4, avec une équipe au complet, si personnes ne se blesse d’ici là ! Autre fait à souligner et qui souligne les limite de l’équipe : l’équipe a du mal à gagner contre les Gros…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 26 Oct - 11:54

Il l’avait pourtant dit et répété, il n’y aurait pas de transfère cette saison, car « l’équipe est nouvelle et il faut lui laisser le temps de prendre corps ». Et aussi parce que « ces erreurs nous les avons déjà faites par le passé et cela n’a apporté rien de bon à l’équipe et à la communauté de Salt Lake ».

Mais pourtant, il y a bien eu un transfert cette saison !
Un transfert qu’on sentait arrivé depuis un bon moment. En effet c’est l’irrégulier Lamar Odom qui pose ses valises dans l’Utah.
Odom était pisté depuis sa saison rookie au Knicks. Puis repisté lors de ses 3 saisons pleines aux Blazers de Portland. Mais le GM de l’Orégon en demandait trop !
Puis la phase de séduction du joueur du South Jamaïca Queens à New York avait connu un chapitre encore plus ardent lors de la Free Agency.
En effet, les représentant de l’équipe (ndrl : Le propriétaire, le GM, et Jason Williams) avaient rencontré le joueur le 1 er juillet en lui proposant un contrat max et un poste d’ailier fort titulaire.
Oui le GM vois Odom en poste 4 fuyant. Ce joueur aux qualités de maitrises de balle et de vision du jeu sans presque aucune mesure semblait, pour le GM, l’élément central du système de jeu du Jazz.
Mais….mais le joueur à pris trop de temps de réflexion…..et lors de son choix, l’équipe n’avait plus les fonds pour le signer, il a continué son aventure dans le nord-ouest américain.

Odom est donc un joueur irrégulier et empreint de quelques soucis personnels. En effet à New York, il se dispersait un peu trop, avec la nuit New Yorkaise et avec sa notoriété de joueur du cru.
Puis à Portland c’est aussi son irrégularité qui sautait aux yeux. Le jouer avait perdu sa place de titulaire. Et il revenait à chaque rentrée avec quelques kilos en trop et surtout en ayant régressé !

Beaucoup de choses qui noircirent le tableau du joueur.

Alors pourquoi le GM a-t-il pris ce risque ?
1- Parce qu’il est un peu con ?
Oui certainement.
2- Parce qu’il est un coutumier de ce type de risque.
« Lamar est un joueur qui fonctionne à l’affectif, à la reconnaissance et à l’implication. Il doit se sentir aimer. C’est un grand sensible. Et il faut qu’on l’accompagne. » « Ici à Salt Lake il n’aura toutes les tentions qu’il a connu à NY, et ici il n’y aura pas de double discours. Nous serons francs et clair avec lui. Il sait ce que l’on attend de lui et il est prêt à relever ce défi ! ». Nous attendons de lui qu’il soit un Point Forward, capable de lire le jeu, de l’organiser et d’être une menace à mi-distance, de plus avec son bagage technique il peut aussi jouer dos au panier. Il a du Chris Webber en lui ! » « il a vécu sa polyvalence comme une faiblesse alors que c’est sa plus grande force ! »

Alors qu’est-ce que le Jazz a perdu dans cette histoire ?

Tout d’abord une stabilité, toute relative certes. Car l’équipe tournait bien. Joe Smith connaissait son rôle et il le remplissait très bien. Et ce même si l’équipe ne pouvait pas courir comme le GM et le coach le souhaitait.
Puis un poste 4 en constante progression (surtout depuis cette année) et un énorme défenseur - rebondeur.
Mais le Jazz a aussi perdu son 7 ème homme. Alain Digbeu. Le français est une boule d’énergie ! un poison en défense capable de fatiguer n’importe qu’el arrière de la ligue. Un mec capable de jouer sur les deux poste arrière et de dépanner au poste 3.

Alors qu’est-ce que le Jazz a gagné dans cette histoire ?

Un jeune joueur encore prometteur, locké sur plusieurs années. Plus d’espace dans le jeu avec cet intérieur qui s’écarte. Plus de QI basket. Un joueur pouvant jouer sur les 5 postes ! Et un mec profondément attachant.
Les observateurs attendent donc avec impatience la vague 9 et la vague 10 pour voir comment la greffe Odom a prie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slam

avatar

Messages : 5687
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 26 Oct - 23:45

Alors les stats d'Odom en PF?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Mer 6 Jan - 14:29

Rencontre avec b. le GM du Jazz de Utah, d’habitude très loquasse, le GM s’est montré très discret ces derniers temps.
C’est donc, le fidèle, Joe qui est allé à sa rencontre au Les Jespen Trainning Stadium. Et c’est un condensé et une sélection des meilleures déclarations du GM que le Salt Lake Tribune est heureux de vous présenter à quelques jours de l’oppening night.


Bonjour b., vous êtes très discret, voire très secret depuis quelques temps. Que se passe-t-il, est-ce une nouvelle stratégie de communication de la part du Staff du Jazz ?

Bonjour Joe, plus discret oui, mais secret non. Et ce n’est pas un changement de stratégie mais une adaptation. En effet quand j’ai pris mes fonctions, je suis arrivé aux commandes d’une équipe….en ruines ! Pourrie par une multitude de contrats boulets. Il m’a donc fallu commencer par assainir les finances du club afin de pouvoir redevenir compétitif. Et lorsque vous faites un truc comme ça, vous avez intérêt à bien communiquer et à souvent communiquer pour expliquer ce que vous faite, sinon les fans ne vont comprennent plus et finissent par ne plus vous suivre.
Puis ensuite nous avons construit l’équipe autour de jeunes, très jeunes joueurs (draft de Webber et Mashburn, puis celle de Stoudamire l’année suivante) à qui nous avons donné les clefs de l’équipe. Et là aussi il est primordial de bien et beaucoup communiquer afin de jouer le rôle de paratonnerre pour ces jeunes joueurs.
Puis nous avons connus une phase de reconstruction et là encore il était indispensable de bien communiquer.
Et maintenant nous avons une équipe avec des mecs d’âge « mur », très intelligents et qui ne font aucunes vagues en dehors des parquets. Il devient donc superflu de communiquer.
Rien de plus !

Si je vous écoute bien, c’est « la vie » de l’équipe qui dicte la communication ?

Oui c’est tout à fait cela !

Justement parlons de la vie de l’équipe, vous n’avez pas fait de barbecue de fin de saison cette année, que cela signifie-t-il ? Un manque de cohésion entre joueurs ?

Je vous ai connu bien mieux renseigné !on cher Joe ! Car cette année comme les autres années, il y a bien eu le traditionnel barbecue de fin de saison. Mais comme vous l’avez remarqué, vous n’avez pas été invité… Oui, cette saison nous avons perdu en 7 contre l’équipe championne. Cela veut dire que nous ne sommes vraiment pas passé loin… et les joueurs de l’équipe l’on vécut assez bizarrement.
Ils m’ont demandé que le barbecue ne soit pas « publique », car ils avaient des chosent à se dire, des choses à dire au staff et ils avaient aussi des choses à entendre. Donc vous comprenez maintenant pourquoi vous n’avez pas été convié.

[...]

Et ce n’est pas trahir l’intimité du vestiaire que de dire que cela fut productif.

[...]

Ainsi, notre franchise player nous a fait comprendre qu’il avait un peu le mal du pays, en effet, la communauté hispanique de Salt Lake City n’est pas très grande….Nous avons donc décidé de signer Pepe Sanchez et de faire venir Carlos Delfino afin de lui créer un univers plus confortable.

[...]

D’autres nous expliqué qu’ils souhaitaient évoluer à d’autres postes…..Le staff a rappelé son discours sur l’importance de la circulation de la balle et sur les cruels manques qui font défaut au roster : de la taille, des rebonds, de la défense et surtout des points inside.

[...]

Mais surtout tous sont arrivés au même constat : la fenêtre de tir pour gagner le titre c’est maintenant et elle courte. En effet avec le déclin des grands de cette ligue : les Kemp, Garces et autre Spreewell et Hardaway et avec la relative immaturité des futurs grands de cette ligue : les Howard, James, Bosh, Wade, Lewis, Dirk….l’instant semble se dessiner.

[...]

Maintenant s’offre à nous plusieurs chemins possibles : celui du titre à court terme, au risque de plomber l’équipe pour l’avenir quitte à ne pas gagner le titre qui plus est. Ou continuer sur cette dynamique de petits ajustements en espérant que, d’ici 4-5 ans, l’équipe soit à son summum au risque de ne jamais avoir les armes pour aller chercher le Larry O’Brien trophy.

Donc, quel chemin allez-vous prendre ?

Pour l’instant, je ne sais pas encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 18 Jan - 17:54

Apres un mois de compétition il est temps de faire un premier bilan d’étape de l’équipe du Jazz dans sa version « le titre dans les 3 ans à venir ».
Et au bout de la première vague, la quête du titre paraissait n’être qu’une douce utopie. En effet un bilan négatif de 3 victoires pour 4 défaites. Avec, certes un Ginobili a 24 pts de moyenne ( à plus de 50% de réussite) 4 rbs et 4 passes. Et un Jason Williams à 17 pts et 8 passes. Mais un Laphonso Ellis à ….11 pts et 8 rebonds par matchs.
Les critiques des plus fins analystes commençaient à tomber « Le pari du Jazz semble d’ores et déjà perdu » […] « Ellis n’est certainement pas apte à jouer en outside » […] « le rythme est trop rapide pour les vieilles cannes du dinosaure Ellis. ».
Et pourtant, certains éléments laisser à penser que l’équipe était juste en phase d’adaptation et qu’elle commençait à trouver ses marques. En effet, les deux derniers matchs de la vague se soldaient par deux victoires avec un Ellis plus en jambe et plus impactant et ce même si le match face aux Kings et au remuant Howard se soldait par un foul trouble pour le dinosaure.
Il y a fort à parier que si le staff du Jazz était resté dans la dynamique qu’il a connu il y a quelques saisons …. L’équipe aurait été démantelée. Mais force est de constater que les dirigeants mormons ont pris du plomb dans la tête. Ils ont décidé de … ne rien changer. Aucun joueur, aucune stratégie, aucun système.
Et la vague suivante s’est soldée par 7 victoires consécutives dont des victoires importantes te marques contre : les Rockets + 26, les T’Wolves + 34. Avec un LaPhonso Ellis à plus de 21 pts et presque 14 rebonds par matchs.
Du coup la Ginobili Scoring dépendance s’est moins fait ressentir. Et surtout la défense s’est vraiment mise en place.
Il est important de souligner l’excellent début de saison de Jason Williams qui confirme le niveau entre-aperçu lors des derniers playoffs. Il se murmure d’ailleurs que le staff mormon et le GM en particulier attend avec impatience les habituels classements de meilleurs meneurs de la ligue, réalisé par les plus fins analystes.
Les prestations d’autres joueurs sont aussi à souligner. En effet Etan Thomas assure un rôle de ring protecteur de très haut niveau. De plus il s’avère être un attaquant opportuniste. Samuel Dalembert confirme lui aussi tout le bien que le staff pensait de lui.
Alors en quoi l’équipe semble mieux armée que l’année passée pour aller chercher le titre ?
• L’arrivée d’Ellis, s’il maintient le niveau de la vague 2, offre une arme importante dans la raquette tant en attaque qu’en défense et avec une énorme expérience.
• Le banc qui peut paraitre faible semble pourtant plus impactant grâce à Dalembert et Rider. Et à eux deux ils ont pour l’instant fait oublier Lamar Odom et Mirsad Turkçan.
• L’équipe score plus que l’année passée, en effet, le danger en attaque peut venir de partout : Ginobili, Ellis, Williams, Marshall, l’opportuniste Thomas, Dalembert, Rider…
• Williams est au sommet de son art, et on connait l’importance d’un « bon » meneur dans le système FBB.
Mais une chose reste indispensable : Que l’équipe garde le niveau de jeu affiché lors de cette vague 2 !
Nous en serons un peu plus ce soir après 19h…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Mar 19 Juil - 13:43

Cette intersaison du Jazz, n’est pas la plus folichonne que le club mormon ait connue.
Tout commence avec la retraite de LaPhonso Ellis.
Ellis avait débarqué dans l’Utah pour apporter son expérience mais aussi sa défense, ses points et ses rebonds dans la peinture de Salt Lake City. Simplement à 35 ans le vaillant allier fort se trouvait sur les rotules. Il a donc décidé de mettre fin à sa longue et fructueuse carrière.
Jusque là rien d’anormal, sauf que le brave Fonzie plante une ardoise de 35 millions de billets verts dans les dents de l’organisation mormone. Organisation qui avait fait le pari de miser sur des joueurs d’expérience pour encadrer le magicien Ginobili et lui permettre d’aller chercher le titre suprême. Et ce pari avait donc des conséquences : la première était que le Jazz ne disposait plus que de quelques billets (LE et MLE) pour constituer un banc digne de ce nom.
Et là non seulement plus de billets pour faire un banc mais en plus la perte de l’ailier fort titulaire. Et le GM le dit lui-même « LaPhonso nous met dans une merde noire ! Je respecte son choix mais il doit prendre conscience qu’il fout en l’aire toute une organisation, toute une franchise, toute une fan base…..LaPhonso a planté un couteau dans le dos de tous les gens liés au Jazz ! ».
Mais le mélodrame ne s’arrete pas là. Non, Brevin Knight, meneur titulaire du Jazz depuis deux saisons et demie a décidé de ne pas prolonger son bail dans l’Utah. Alors que le front office lui fait plusieurs offres : contrat court et grassement payé, contrat long avec augmentation chaque année. Mais rien n’y a fait…il a préféré rejoindre les prometteurs mais encore mauvais Spurs et le soleil Texan. Et la réaction du GM vis-à-vis du cas Knight et très similaire à celle qu’il avait eu lors du départ de Jose Holman. « Brevin qui ? je ne vois pas de qui vous voulez parler ! ……si ce n’est un traitre mégalomane inconscient de sa réelle valeur ! Ce petit branleur, non content de perdre des ballons de façon maladive, plante lui aussi une nouvelle banderille dans notre dos ! ».
En effet, en l’espace d’un été, le Jazz a perdu son meneur et son ailier fort titulaire. Cela fait beaucoup pour une seule et même équipe. Et lorsque que l’on questionne le GM quant à l’avenir proche du club, on perçoit aisément une pointe d’amertume : « qu’est ce qu’on va faire ? et bien jouer au basket mon cher ! jouer au basket ! ». Et quand on le pousse dans ses retranchements, on sent alors que le GM est en ébullition « et oui on pas notre pick 2008, alors quoi ? on va tanker cette saison pour espèrer choper un Durant, un Oden, un Noah, un Gasol, un Horford ?!? ET tu crois qu’en 2008 on sera de nouveau de possible contender ? tu crois qu’en 1 an un rookie est réellement impactant ? Non il faut être sérieux deux minutes, il y a effectivement de forte chance pour que l’on reparte sur un nouveau cycle, mais avant on doit se voir avec le staff, le propriétaire, le coach. Puis on verra avec les joueurs. Mais là, aujourd’hui, je peux juste affirmer que je suis très déçu des choix de LaPhonso Ellis et de Brevin Knight ! ».
Voilà quelle est l’ambiance du coté de Salt Lake City, où un été plein de rebondissement est à prévoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 24 Oct - 15:03

Au lendemain du tirage de la DRAFT  l’excitation est palpable dans le staff du Jazz. En effet l’équipe mormone a hérité du premier choix tout comme en 1993 où ils sélectionnaient Chris Webber.
"Cette soirée est une grande fête pour nous" confie le GM accompagné du propriétaire de la franchise et d’un fan tiré au sort lors du dernier match des Jazzmen à domicile, et "c’est certainement dû à Bob, qui est notre prote bonheur" (ndrl : Bob est le fan tiré au sort). Et pour couper court à toutes les spéculations médiatiques, le GM l’affirme, le choix du Jazz n’est pas encore arrêté. Et d’ailleurs s’annonce pour lui les heures et plus excitantes de la saison. "C’est génial ce qui va se produire pendant cet été à Salt Lake City. Nous ne savons toujours pas qui nous allons sélectionner avec notre premier choix, ni même celui que nous allons picker avec notre 12 choix. Une chose est sûre, nous avons déjà programmé 7 work out. Et tous ces work out se dérouleront chez nous à Salt Lake City ! Car nous sommes la franchise de l’Utah et lorsqu’on vient ici c’est aussi et avant tout pour porter haut les couleurs de l’Etat et de la Ville ! Alors je préviens déjà les jeunes divas qui se sont inscrits à la DRAFT. Celui qui ne se sent pas de venir ici et de vivre ici, alors il ne sera pas le premier choix, ni le douzième de cette cuvée ! "
Comme le sous-entend le GM, le Jazz est à la recherche d’un joueur, même de deux joueurs enclins à réaliser l’ensemble de leur carrière dans la ville du lac salé.
"Oui, c’est très important pour nous de choisir des gars qui seront les emblèmes, les visages de la franchise. On veut écrire l’histoire de la franchise et aussi de la ligue avec des joueurs qui sont simplement et uniquement des Jazzmen !
Regarder l’exemple de John Stockton et Hersey Hawkins et des Pacers. Les photos des mecs sont encore partout sur les murs de la franchise et de la ville. Les gamins de la ville s’identifient à eux. Et si je te dis Indiana, alors tu penses directement à ces deux gars ! Et c’est ce que nous voulons faire !"

Après ces belles déclarations d’intentions reste à savoir un peu plus précisément qui participeront à ces 7 séances privées d’entrainement. Là aussi le GM est à la fois clair et floue : "comme tous les ans nous cherchons le meilleur joueur possible ! Et tu sais très bien que nous sommes surtout attentifs aux profils défensifs ! Même s’il est clair qu’il nous faut absolument un grand attaquant, un mec capable de porter l’équipe soir après soir et de fluidifier le jeu."
Cette année sera encore une année de transition car « nous avons deux picks cette année, deux l’année prochaine et encore 2 en 2009. Notre reconstruction sera donc finie en début de saison 2009-2010. Et clairement il est illusoire d’espérer les playoffs avant l’année 2010. Donc que les fans en prennent note maintenant, l’année à venir va être une année difficile pour le Jazz, une année où les défaites vont s’enchainer. Mais au moins cette année vous allez voir de jeunes talents avec de gros temps de jeu et de grosses responsabilités."
Porchaine échéance : le soir de la DRAFT pour savoir qui le Jazz va sélectionner.


Dernière édition par b. le Mer 9 Nov - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Mar 8 Nov - 12:09

La version 2.0 du Utah Jazz Basketball a débuté son écriture en ce soir du 28 juin 2007 à New-York au Madison Square Garden.






En ce soir de draft, la franchise de « l’état de la ruche » ne comptait plus que 6 joueurs sous contrat, dont 5 qui ne connaissaient la franchise que depuis 4 mois.

Oui le Jazz était en transition et en ce soir de juin dans la Mecque du basket, le Jazz est entré dans un « processus ». Un processus d’identité, un processus de reconstruction.
Et il semble que si l’équipe a drafté à cinq reprises, elle a acquis au moins les 3 premières pierres de son édifice.

Comme en 1993 le Jazz obtient le droit de sélectionner en première position. Et c’est l’ailier issu de l’Université de Texas, Kevin Durant qui est pické en première position.



Kevin Durant serrant la main du commish de la ligue


Cet ailier aux mensurations incroyables  2,06 m ou 2,08 ou même 2,10  voire 2,13, personne ne sait réellement quelle taille fait l’ailier. Une chose est sûre, son wingspan est impressionnant : 2 m 32 !




Et son poids est lui très léger pour un joueur de ce gabarit : 95 kg…….Oui cet ailier est fin, même filiforme. Mais au-delàs d’un handicap cette fluidité peut être un véritable atout.
Mais avant d’être un freak, Kevin Durant est un formidable attaquant, capable de poster, de shooter à mie distance, de shooter du vestiaire, du parking, de son canapé. Mais aussi capable de pénétré à la manière d’un Rocco Sifredi deuxième arrière slasheur. Le Staff mormon attend énormément de ce gamin de 19 ans. Pour le GM il tout simplement être « l’identité, l’image de la franchise mais aussi le meilleur joueur de l’histoire du Jazz ! ».
Le GM pousse peut-être là le désire un peu loin. Car des grands joueurs, le Jazz en a déjà connu : Chris Webber, Manu Ginobili, Alonzo Mourning…

Puis avec le choix numéro 12, le Jazz sélectionne Corey Brewer. Un autre ailier filiforme, formé aux Gators de Florida et champion NCAA. Ce joueur de 2,06 m et 90 kg est avant tout un slasheur hors du commun muni d’un très bon handel pour un joueur de cette taille qui lui a valu le surnom de « Dribbleur saoul ». Mais Brewer est aussi et avant tout un excellent défenseur, très vif avec des mains très rapides.



Corey Brewer tout sourire de finir chez le Jazz



La folle nuit de la draft 2007 ne s’arrête pas là ! Au second tour le Jazz sélectionne pas de moins de 3 joueurs. Et des joueurs qui auront assurément des minutes à jouer. Avec le second choix du deuxième tour c’est Daequan Cook qui est pris. Cet arrière formé au Buckeyes d’Ohio State est un pur shooteur à trois points. Presque un joueur unidimensionnel mais qui étirera les défenses permettant ainsi aux deux ailiers de pénétrer à loisirs.

Puis c’est au tour d’Acie Law IV d’être sélectionné au dixième choix du second tour. Le « shérif » comme le surnomme ces anciens coéquipiers de l’Université de Texas AM (les rivaux des Longhorns, l’équipe de Kevin Durant)  est un meneur gestionnaire avec un physique costaud avec un bonne intelligence de jeu.

Il est clair que ces quatre joueurs trouveront rapidement leur place dans l’effectif mormon, du fait des besoins de l’équipe.

Et c’est un combo-guard qui est sélectionné avec le choix 27 du second tour, DJ Strawberry formé à l’université du Maryland. Le disc-jockey à la fraise, rapide et bon shooteur, peut facilement jouer sur les postes 1 et 2 avec la même facilité.

L’équipe est quasiment complète avant d’entamer la free agency. Et si clairement cette formation ne pourra pas espérer plus de 25 victoires sur la saison, elle permet déjà aux fans de s’enflammer et cela pose enfin la nouvelle identité du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Jeu 8 Déc - 13:23

La saison débute ce soir et l’excitation est palpable dans toutes les villes ayant une franchise ABN. Mais là où l’excitation est plus que palpable c’est dans la capitale Mormone. En effet à Salt Lake City, l’excitation est telle que la ville entière est électrique !

Les fans parlent en boucle des performances du jeune rookie choisi en première position de la draft. Ainsi Bob, un fan du Jazz nous interpelle devant l’entrée du stade avec ses billets pour le match face aux Bucks en main : « Hey les gars vous avez vu le gamin Durant planter ses 32 points contre les Clippers ??? Moi j’y étais ! Et le gamin c’est le nouveau Larry Bird !! ».

Et c’est avec b. le GM du Jazz que nous évoquons cette frénésie. Il en profite pour nous dévoiler l’ensemble du projet du Jazz qu’il nomme « The Jazz Factory ».
Voilà les principaux extraits de cette rencontre.
« Oui les fans sont excités à l’idée de voir tous ces gamins jouer pour les couleurs du Jazz, et en particulier Kevin Durant. Et ils ont raison ! Cette saison va être très sympa à suivre pour la Jazz Nation. Ils vont voir comment l’équipe va se développer et va se construire. Et les fans sont aussi très content du projet « Jazz Factory » ».
« Comme vous avez pu le constater, nous avons amassé beaucoup de choix de draft et aussi beaucoup de dollars lors des différents transferts effectués en fin de saison dernière et lors de cette intersaison. Et ces deux éléments sont étroitement corrélés. En effet, les choix de draft nous permettent de sélectionner de jeunes joueurs. Et les dollars nous permettent de scouter ces jeunes gars afin de voir comment on peut améliorer leur jeu avec des coachs personnels. Et c’est ce processus là que nous appelons « The Jazz Factory ». Pour se faire nous avons aussi développé le centre d’entrainement, le « Les Jespen training stadium » en construisant une salle vidéo, et trois salles d’entrainement spécifiques : piscine, salle de musculation et mini terrain.
Ainsi le premier joueur à passer sous le radar du scouting est bien évidement Durant. Aujourd’hui nous avons une vision très précise de ses capacités et aux regards de ses performances et de ces informations nous pourrons lui construire un parcours d’entrainement spécifique. Et avec cette factory, Durant deviendra un Jazzman, d’ailleurs c’est pour cela que le projet s’appelle Jazz Factory. Mais vu ses capacités, la Jazz Factory peut vite devenir la Star Factory voir même la AllStar Factory ! ».

« Les autres rookies de l’équipe sont aussi très intéressants : les Brewer, Cook et Law ont clairement un avenir dans cette ligue ! »
« Alors oui cette saison sera une mauvais saison au niveau du bilan victoires-défaites, mais cela nous permettra certainement de récupérer un bon choix de draft. Et il est sûr que la saison prochaine sera du même acabit. Clairement cette année on vise les 25 win pas plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Mer 4 Jan - 16:37

Arrivé au 2 tiers de la saison, le temps est venu de faire un petit point sur la saison du Jazz.
Mais avant de parler du calamiteux bilan de 9 victoires pour 48 défaites il est important d’éclairer les choses par quelques statistiques.
En effet l’équipe du Jazz est la plus jeune de la ligue avec 24 ans de moyenne d’âge et avec 6 joueurs qui connaissent là leur première expérience professionnelle.
Le cinq majeur n’a même pas 22 ans de moyenne de d’âge ! Et le joueur de l’équipe qui passe le plus de temps sur le terrain a tout juste 19 ans. En gros nous sommes face à une équipe de NCAA qui joue à l’étage supérieur.
Deux autres questions peuvent aussi éclairer les résultats de l’équipe :
Quels joueurs de cet effectif méritent une place de titulaire dans une équipe de ligue ?
Et hormis ces 6 rookies quels joueurs méritent une place de titulaire dans une équipe de la ligue ?
Seuls deux noms sortent de ces questions : Kevin Durant et Charlie Villanueva.
Ce qui est bien peut pour décrocher ne serait-ce que 9 victoire sur 57 matchs joués contre les meilleurs joueurs de la planète basketball.
Attardons nous un peu sur ces 6 rookies :

Stanko Barac : il joue très peu. Car il n’a clairement pas le niveau. Seul sa taille et son poids justifie sa présence dans l’effectif.

Kevin Durant : un futur crack ! voici ses meilleurs performances statistiques pour l’instant : 38 pst 11 rbs 8 ast 6 stl et 2 blk. Et voici sa ligne de stats moyennes : 21 pts 5,6 rbs 3,5 ast 1,3 stl 0,3 blk MAIS 3,6TO. Le tout à 42,9% aux shoots, 40% à 3pts et 77,1% FT.
Il a d’ailleurs déjà réussi un match à 9 3pts marqués.
C’est un attaquant hors pair qui manque encore de constance et de régularité. Le travail mis en place par la Jazz Factiry avec des coachs personnels porte déjà ses fruits. Même s’il continu de perdre beaucoup de ballons ses progres sont déjà visible, tout comme en défense.

Corey Brewer : un futur très bon rôle player concentré sur la défense.


Daequan Cook : pour etre clair la franchise espéré plus de Daequan et de son shoot soyeux. Sélectionné pour sa capacité à shooter de loin son maigre 24% de réussite fait tâche. Et surtout sa timidité à shooter agace un peu le staff surtout qu’il en défend que très rarement.

DJ Strawberry : un premier pas fulgurant mais encore trop tendre.

Acie Law : un meneur gestionnaire en devenir, qui peut vite devenir un vrai patron de second unit.

Alors oui tout n’est pas rose du coté du Lac Salé mais tout été prévu. Et même si les vingt victoires annoncées en début de saison semblent difficile à aller chercher, la progression des joueurs et l’esprit de groupe qui se construit semble satisfaire les responsable de l’équipe.
En effet il est clair que les mormons ont la DRAFT comme objectif et ils ne s’en sont jamais cachés, mais ils font pourtant bien jouer leurs meilleurs éléments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Lun 27 Mar - 17:50

L’intersaison du Jazz a, encore une fois, été mouvementée. Non pas en interne, non pas au niveau des joueurs, mais bel et bien du a l’emballement médiatique qui a suivi l’annonce du transfert de Chris Webber.

Alors pour y voir un peu plus clair : cet été le Jazz signé le vétéran Chris Webber pour 3 saisons. Puis, dès l’officialisation de cette signature le Jazz l’a transféré aux Celtics, déchainant les commentaires des spécialistes de la balle orange. Le GM mormon fut qualifié de tous les noms et son intégrité et son honnêteté ont même été remises en cause.

Voilà ce qu’en dit le GM en question : « J’ai étais contacté dès la fin de la saison par plusieurs franchises afin de signer des joueurs lors de la Free Agency puis de les transférer contre du cash et ou des picks. Suite à ces demandes, nous nous sommes resignés afin de savoir si une telle manœuvre était légale. Ce qui est le cas. Une fois cette information obtenue nous avons donc étudié les propositions et nous avons alors négocié.»… « pour nous il était intéressant que Chris, un ancien de la maison arrivée ici dans la même situation que Kevin Durant, puisse faire toute la préparation avec l’ensemble du groupe, pour qu’il puisse transmettre ce qu’il sait à Kevin et aux autres joueurs. Son passage cet été, même éclair, a été un moment de passage de flambeau très important pour nous. ».

Mais l’été du Jazz ne s’en arrête pas là. En effet le Jazz a aussi dealé Jorge Roosma, un autre ancien de la maison, récupéré dans le deal de C-Web, contre du cash, un rookie, un jeune intérieur et un couteau suisse vétéran en la personne de Jalen Rose.
Pour b., le GM du Jazz l’arrivée de Rose est déterminante : « la mène est clairement notre point faible, alors évidement l’arrivée de Rose ne nous fait pas devenir un contender, ni même espérer les playoffs, mais cela va stabiliser le poste, permettre à Bayless d’apprendre le métier et surtout soulagé Kevin Durant de la création. On espère d’ailleurs que cela va faire baisser son nombre de pertes de balle. ».

Voila pour les deals, passons maintenant à la DRAFT. En effet avec pick au premier tour et un choix au second, le Jazz a sélectionné joueurs.

Commençons par le pick 4, avec lequel le Jazz à sélectionné le français formé au Pont Lévèque Basket Club, puis au Caen Basket Calvados et enfin au club du Mans Basket. Comme le souligne b., ce choix numéro 4 est le choix du « con » car il y avait 3 gros pospects dans cette draft : Westbrook, Rose et Love, puis une dizaine de joueurs au potentiel similaire, donc peu de différence entre le choix 4 et le choix 14….

Bref c’est bel et bien Nicolas Batum qui fut choisi et c’est son profil qui a plu au GM : un défenseur qui pense d’abord à l’équipe avant ses stats. Un mec capable de créer pour les autres. Alors Batum sera choyé comme le fut Durant avant lui : coach perso, programme perso…

Puis ce fut Jerryd Bayless qui fut sélectionné avec le choix numéro 29 : un meneur scoreur qui peut devenir un dynamiteur de second unit.

Et avec le premier choix du second tour c’est un autre français qui fut sélectionné : Alexis Ajinça.
Un pivot de 2 m 15 avec un toucher de balle qui ferait rougir n’importe quel arrière shooteur.

Et lors du deal de Roosma, le Jazz a récupéré le rugueux ailier d’Ohio State : Luc Richard Mbah A Moute. Cet ailier très fort défenseur et bon rebondeur intéresse aussi le GM Luc est le prototype type du futur ailier fort de la ligue : capable de défendre sur 3 postes (2-3 et 4) et capable de shooter derrière la ligne des 7m25.
On sait que le GM mormon est très sensible aux profils défensifs et aux joueurs propres (peut de shoot pris, peu de perte de balle, peu de vague) cette arrivée n’est donc pas une surprise.

Alors certes le Jazz ne va pas jouer les premiers rôles de conférence ouest (ni même les seconds…car certain GM voient le Jazz avec le pire bilan de la ligue pour cette saison à venir) mais force est de constaté que la construction de l’équipe prend forme et qu’elle semble logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.

avatar

Messages : 1899
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Utah Jazz   Mer 14 Juin - 16:23

Le projet du Jazz continu de se développer avec la sélection de James Harden.
En effet avec le second pick de cette DRAFT 2009, très dense en talent, l’équipe de l’Etat du Lac Salé continu de se forger un effectif construit autour de la DRAFT.

Un effectif très talentueux mais encore jeune, qui à l’aube de la saison 2009 affiche 22 ans de moyenne d’âge.

Regardons comment la draft a construit ce jeune effectif. Tout commence en 2007 avec la sélection en premier choix de Kevin Durant l’ailier filiforme de Texas University avec en douzième choix, la sélection de Corey Brewer de l’université de Floride. Puis en 2008 le Jazz sélectionne avec le 4ème choix l’arrière ailier Nicolas Batum, formé en France, puis les choix 23, 29 et 30 (et avec l’aide d’un deal) l’ailier-ailier fort d’Ohio Stat Luc Mbah a Moute, le meneur scoreur d’Arizona Jerryd Bayless et le pivot formé en France Alexis Ajinça.

En en 2009 c’est avec le second choix du premier tour que les mormons choisissent l’arrière d’Arizona State James Harden.
Il est aussi important de signaler qu’en 2007 lors de l’opération de « déconstruction », l’équipe a récupéré, tout droit sortant de la draft l’ailier-arrière P.J. Tucker de Texas University.
Faisons le point sur les éléments majeurs de cette liste :
Kevin Durant
Nicolas Batum
James Harden

Un trio qui peut très vite devenir le meilleur 1-2-3 punch de la ligue ! Et qui oscille entre 19 et 21 ans…car dans les trois, seul Kevin Durant a le droit d’acheter de l’alcool….et ce, même pas à l’intérieur de l’état d’Utah.

Mais il est aussi tès important de souligner que les Tucker, Mbah A Moute et autre Brewer et Bayless auront eux aussi un rôle très important dans l’équipe.

Regardons à quoi va ressembler le cinq majeur et la rotation du Jazz pour la saison à venir.
Selon nos sources, James Harden va être décalé au poste de meneur, ce qui donnerait :

PG : James Harden
SG : Nicolas Batum
SF : Kevin Durant
PF : Luc Mbah A Moute
C : Andris Biedrins

Mais avec des rotations importantes sur les poste 2 et 3 Tucker et Brewer, sur le poste 4 Humphris, sur les poste 1 et 5 Bayless et Ajinça.

Même si cet ensemble parait talentueux, certains postes sont à renforcer car, selon nos sources, le Jazz chercherait à jouer les Playoffs dès cette saison.

Ainsi on peut supposer que le GM du Jazz va être actif cet été sur les postes 4 et 5.
Des renforts via la free agency ou peut être par le biais de quelques transferts, ce qui signifierait que quelques-uns des noms évoqués plus haut risqueraient de quitter le navire du Jazz.

Alors Playoffs ou pas pour cet effectif, qui sera à n’en pas douter l’un des plus jeune de la ligue, ça c’est l’avenir qui nous le dira.
En tout cas une chose est sûre, c’est encore une équipe d’universitaires, de gamins, qui va essayer de faire vibrer les fans du Jazz cette saison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Utah Jazz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AbnSim :: Vie De La Simulation :: Info Team-
Sauter vers: